- imprimer la page -

Céramiques de Mary Vigor et Marc Albert

La galerie Nadia B nous présente ce dimanche les céramiques de Mary Vigor et Marc Albert.
Vernissage à 11h30 ce dimanche 25 novembre !
Exposition ouverte du 26 novembre au 1er décembre sur rendez-vous au 03.20.24.35.31. Elle précède le prochain vernissage prévu dimanche 3 décembre.

Quand « la Plus Petite Galerie du Monde (OU PRESQUE) » reçoit Nadia B, elle se transforme en « galerie tout simplement ».
Installée à Dieulefit, dans la Drôme, Nadia B (l’une des rares galeristes françaises à ne montrer que des artistes céramistes) monte chaque année à Roubaix à l’invitation de la PPGM.
Mary Vigor et Marc Albert sont les invités de cette édition 2006 dont le vernissage a lieu ce dimanche 26 novembre à partir de 11h30 au 69 de la rue des arts à Roubaix.

- L’anglaise Mary Vigor a enseigné la céramique dans les quartiers dits difficiles de Liverpool avant de créer sa propre production. Fille d’une mère et d’un oncle peintres, elle a longtemps hésité entre les productions textiles, la peinture et la céramique.
En préférant la terre, elle a peut être décidé de ne pas choisir, tant ses œuvres se rapprochent de la peinture et de la couture. Mary Vigo « coud » en effet les bandes de terre qu’elle décore pour en faire des vases devenus patchworks de porcelaine colorée.

- Marc Albert, dont la stature physique est impressionnante, pourrait quant à lui être qualifié de « dentellier de la céramique ».
Formé aux Beaux Arts d’Aix en Provence et à la manufacture de Sèvres, il crée des objets à l’allure utilitaire qui ne sont que décoratifs... mais quel décor ! Sa terre blanche devient biscuit transparent, délicat et ciselé. Marc Albert joue de la double transparence entre les pleins et les vides.
Le « dentellier », qui fut professeur de tango, connaît la musique de la terre. Il la transforme en biscuit porcelaine.

- L’accompagnement musical est assuré par :
Myriam Van Lerberghe, Soprano, accompagnée de :

Au programme, deux romances de D. Chostakovitch, Salve Regina de F. Mendelssohn, Laudate Dominum, extrait des Vesperae solennes de confessore, de Mozart.


© La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) - 2006