- imprimer la page -

Les fenêtres qui parlent

Pour la troisième année consécutive, la photographe Anna Solé pose son regard sur l’Epeule.

L’expo d’Anna Solé portera sur "l’alentour" du Calendrier 2005 : elle y avait photographié 13 familles roubaisiennes, en ville.
La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) exposera les photos de ce qui s’est déroulé autour des prises de vues.

Lancement des Fenêtres qui parlent dans le quartier : cette année, la FLEUR est invitée dans nos fenêtres, sur nos façades, sous toutes ses formes.


© La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) - 2005