- imprimer la page -

Alan MARSH Photographe

Dernière permanence ce samedi 22 juillet de 15 à 18h00 pour l’exposition des photographies d’Alan Marsh et Robert Philips

‘Still-lifes, still-alives, no longer alives, but often with a life of their own’

Utilisant expérience et techniques acquises au long d’une carrière de photographe culinaire à Londres, Alan Marsh explore le sens de la vie et de la mort en observant l’inévitable transformation de la matière organique.

Loin des images parfaites du monde commercial, il photographie la lente dégradation de la matière, telle un tableau photographique abstrait en devenir constant.

Hymnes d’une expression sans séduction qui s’éloigne de la nature morte telle que nous la connaissons, ces images de rides et de dentelles pointent les détails de « leur singularité et leur capacité spécifique de mutation et de transformation » comme l’écrira Hegel. C’est cela que l’on retrouve dans le subtilement mortel des photographies d’Alan Marsh.

En 2016, Robert Phillips, s’est perdu dans le désert californien où le rythme des pierres et des sables est bousculé par une flore qui s’étire jusqu’à l’horizon. Ajoutons-y les traces d’habitations humaines remontant à des milliers d’années et vous avez un infini qui questionne notre insignificance envers le monde.

Robert Phillips capte cet infini.

Robert Phillips nous propose aussi une sélection de tirages manqués, des tirages d’essai rarement vus hors du studio.

Vernissage

Dimanche 2 juillet 2017 à partir de 11h30

L’invité de l’invité : Robert PHILLIPS Photographe

L’animation musicale sera assurée.

Permanence

les samedis 8 et 22 juillet de 15 à 18 h et sur rendez-vous : 06 15 79 18 25 (L.H.)

Revue de presse


© La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) - 2017