- imprimer la page -

Les fenêtres qui parlent & L’Usine

La plus petite galerie du monde est heureuse de participer à la 13e édition

Les fenêtres qui parlent

Caroline ROBE, photographe
Elie Mirdain, à l’écoute

L’animation musicale par les percussionnistes du foyer « Singulier Pluriel » de l’Epeule.

La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) est fidèle au rendez-vous des fenêtres qui parlent !

Caroline Robe, photographe, a sonné aux portes voisines du 69 rue des arts pendant trois demi-journées.

Le projet : photographier une soixantaine de voisins sur le pas de leur porte, un objet « précieux » à la main. Les portraits sont exposés à la vitrine de la PPGM(OP) et aux fenêtres de la rue des arts. Elie Mirdain, plasticien et poète, en parallèle, a écouté la parole des uns et des autres. Il a retenu quelques pépites poétiques sur le thème « moi et mon quartier », paroles comme graffés au blanc de Meudon aux fenêtres de la rue.


La plus petite galerie du monde est heureuse d’accueillir les

Usines

Roger Bougamont, David Bouquet, les Christine’s, François Daumerie, Patrice Deregnaucourt, Bruno Dewaele, Vianney Duquesnoy, Caroline Hofman, Jean-Louis Kerouanton, Annie Meurein, Fabrice Lizon, Fabrice Poiteaux, Caroline ROBE, Marc Rousseau, Valérie Vallois

En collaboration avec l’Office de tourisme de Roubaix, la plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) a lancé en février 2014,un appel à projet sur le thème de l’Usine. Des photographes, céramistes, plasticiens ont répondu à l’invitation. Les photographes sont nombreux a répondre à notre invitation, mais pas que…

L’exposition sera ensuite présentée dans le « magasin d’usines » de l’office de tourisme de Roubaix.


Horaires


Retrouvez les photos du vernissage sur cette page


© La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) - 2014