- imprimer la page -

Empreintes, permanence ce samedi

Une permanence sera assurée, ce samedi 14 décembre de 15 à 18h.

Retrouvez les photos du vernissage sur notre site internet.

« Celui qui cherche à se rapprocher de son propre passé enseveli doit se comporter comme un homme qui fait des fouilles. Avant toute chose, qu’il ne s’effraie pas de revenir toujours sur la même et unique teneur chosale – qu’il l’épande comme on épand la terre, qu’il la retourne comme on retourne la terre. Car les teneurs chosales sont de simples strates qui ne livrent l’enjeu même de la fouille qu’au prix de la recherche la plus minutieuse. Images qui se lèvent, détachées de tous liens anciens, tels des bijoux dans les chambres dépouillées de notre intelligence tardive, tels des torses dans la galerie du collectionneur. Il est utile, certes, pendant les fouilles, de procéder selon les plans ; mais la bêche prudente et tâtonnante, elle aussi, est indispensable dans le sol sombre. Et il se leurre complètement, celui qui se contente de l’inventaire de ses découvertes sans être capable d’indiquer dans le sol actuel le lieu et la place où est conservé l’ancien. Car les véritables souvenirs ne doivent pas tant rendre compte du passé que décrire précisément le lieu où le chercheur en prit possession. »

Walter Benjamin, Denkbilder

Cité par Georges Didi-Huberman in La ressemblance par contact (archéologie, anachronisme et modernité de l’empreinte),
Editions de Minuit, coll. Paradoxe, Paris, 2008.


© La plus petite galerie du monde (OU PRESQUE) - 2013